Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 20:32

 

 

  mini-vampire-cathodique-copie-1.jpg

 

 

Le dollar, l'euro, la livre, le yen ne valaient plus rien. Quant aux monnaies des restes du monde, elles ne servaient plus qu'à jouer à pile ou face. Pile, je mange mon fils, face je mange ma fille. Les humains, maigres comme des clous, s'envolaient comme des girofles avec le vent.

 

Il n'y avait plus rien à manger sinon à la télé. Bien que la nourriture ne fût plus disponible, les pubs continuaient de déverser des images de céréales, de salades croquantes, de steaks juteux, de chocolat fondu dans les regards vides et affamés des téléspectateurs. Pourtant, toutes ces denrées n'existaient plus, car la nature elle-même n'existait plus. Partout, rochers, béton et déserts de graviers avaient remplacé champs de blé et fôrets. Les gens ne sortaient plus de chez eux. Ils passaient leur temps devant la télé, qui ne diffusait ni films, ni jeux, ni émissions d'informations, mais uniquement ces publicités alléchantes qui donnaient l'eau à la bouche.

 

Au début, les grands pontes du ministère de la télévision avaient trouvé l'idée tout simplement suicidaire. Si les gens crèvent de faim et que vous les faites baver devant leur poste, vous allez les rendre fous. Ce sera la révolution, la guerre civile, s'époumonaient les sous-fifres à l'adresse du Grand Kommunikateur Kathodique. Mais ils ne pouvaient pas comprendre la stratégie du Grand Kommunikateur, qui avait toujours une longueur d'avance sur ses inférieurs. Le sourire aux lèvres il leur expliqua donc sa stratégie : « Nous allons diffuser des spots estampillés ministère de la santé expliquant aux téléspectateurs que les publicités les nourrissent. »

 

Les cornes d'abondance cathodiques relayaient donc le message des autorités, par le timbre d'une voix fière et nasillarde : « L'exposition d'une heure aux bénnnnéfiques ondes téllllévisuelles apporte l'équivalent de 150 calllllories aux télllllléspectateurs. » Il était même indiqué en bas de l'écran que l'exposition prolongée aux programmes risquait de vous rendre obèse. Comme il fallait se faire une raison, on se forçait à y croire. Certains étaient devenus si experts dans l'art d'imaginer qu'ils pouvaient manger par les yeux que des dents avaient fini par pousser tout autour de leurs paupières.

 

Pendant ce temps, la télé aspirait en elle le fluide vital des téléspectateurs. Par les ondes hertziennes, l'essence de quidam s'envolait sous forme éthérée, et survolant les continents affamés, retournait à l'envoyeur, magnétisée par les antennes du Konglomérat Kathodique. Redevenu liquide, le fluide vital remplissait les cuves sans fond des diffuseurs gourmands.

 

Dans les prisons dorées des quartiers bunkers, les épiceries fines vendaient à prix d'or un seul produit à leur riche clientèle : des canettes de TV Cola, unique aliment encore trouvable sur toute la surface de la planète, boisson hautement énergétique, qui n'était autre que le fluide vital des accros du petit écran. 

Partager cet article

Repost 0
Published by psychabulle
commenter cet article

commentaires

Lina Carmen 05/02/2012 22:19

Bonsoir ! J'ai beaucoup aimé ton texte que je viens de lire sur le webzine Autremonde. C'est vraiment bien imaginé, bravo !
Lina

psychabulle 07/02/2012 09:14



Merci :-)



Présentation

  • : blog de Cédric Taillefer
  • : Ce blog est principalement consacré à mes créations (graphisme, écriture), à mes participations à divers projets, mais également à mes coups de coeur et autres découvertes artistiques (lectures, expositions, musique)
  • Contact

Recherche